Monnaie Locale Complémentaire à Québec

mouvement citoyen pour l'instauration d'une monnaie locale dans la ville de Québec

Un an après, retour sur le processus de MLQuébec

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que le projet d’une monnaie locale à Québec est né, un peu plus d’un an de réunions, un peu plus d’un an à expliquer ce que peut être une monnaie locale. Où en sommes-nous? Quel est le processus adopté et comment fonctionnons-nous?

C’est le 28 septembre 2015 que s’organisa la première rencontre pour parler de monnaie locale. Le sujet était peu connu encore, le film Demain n’avait pas encore parlé du sujet à Québec, il fallait d’abord l’expliquer.  Pourquoi une monnaie locale? À quoi ça sert? Qui en voudra?

Informer

L’idée première était et est toujours: informer sur ce qu’est une monnaie locale. La deuxième étant de réunir les citoyens en premier lieu et les prestataires une fois le projet plus concret. Partir de zéro, d’une idée, d’un projet et réunir des gens pour qu’ils créent quelque chose ensemble, c’est aussi cela le but de Monnaie locale complémentaire Québec.

La première réunion était au mois de septembre et c’est au mois de janvier que nous avons existé publiquement en faisant le site web et la page Facebook, nous voulions maintenant avoir quiconque était intéressé à participer, nous savions déjà un peu que la monnaie locale ne serait pas des grains de sel, mais pas beaucoup plus. C’est juste que pour réfléchir à un intérêt collectif, il faut être collectif et plus on est, mieux ça fonctionne.

Conférence

mlcquebecUne première soirée a été organisée au mois de février au Tam Tam café, une conférence de Philippe Derudder, une personne ayant parti plusieurs monnaies en France et travaillant depuis 2 ans dans les Laurentides pour en faire partir une. Un succès que nous n’avions escompté, un peu plus d’une centaine de personnes présentes. Cette conférence expliquait surtout ce qu’était une monnaie locale et son fonctionnement, c’est aussi pourquoi une grande partie de la soirée fut pour les questions également.

Cocréation et charte

charte monnaie locale quebecÀ partir de là nous avons commencé à faire différentes soirées toujours dans une perspective d’informer et de communiquer sur la monnaie locale, c’est un sujet qui est peu commun pour le moment en Amérique du Nord et nous avons besoin de renseigner sur le sujet. Suite à la conférence du mois de février, nous avons fait notre première soirée de cocréation. Une soirée de cocréation est une soirée de travail collaboratif sur une thématique. Nous essayons de prendre en compte le fait que ce n’est pas tout le monde qui peut assister à plein de réunions, alors nous souhaitons faire des séances de travail qui auront été préparées en amont pour nous puissions collectivement travailler. La première que nous avons faite au mois de mars s’est continuée par deux autres au courant du printemps et a abouti à la création de notre charte d’utilisation de la monnaie. La première soirée ayant servie à savoir qu’elle serait les thèmes que nous aimerions traité, la deuxième ce que nous aimerions voir à l’intérieur de ces thèmes, puis la dernière en travaillant sur une ébauche de charte.

Ateliers de discussions

Au printemps, nous avons également débuté des ateliers de discussions sur des thématiques précises, qui ne touchaient par forcément directement la monnaie locale, mais qui par le banc pouvait y amener. La première fut avec Martin Zibeau sur le Demi en Gaspésie, cette monnaie où l’on utilise des dollars coupés en deux. Une discussion intéressante sur la valeur que l’on donne aux choses. La deuxième séance fut sur le modèle coopératif avec Myriam Michaud; nous étions dans le processus de créer une entité pour MLC-Québec et nous souhaitions être une coopérative pour le modèle que cela représente, l’organisme appartient à ses membres. C’est suite à cette discussion où nous avons été une trentaine, que nous avons décidé d’être un OBNL pour l’avantage de structure que cela représente, nous pouvions même écrire les règlements généraux afin d’être plus intégrateurs si nous souhaitions (et nous l’avons fait). Il faut voir aussi qu’une coopérative doit vendre quelque chose, un service ou un produit, c’est une entreprise, nous n’avions ni l’un ni l’autre.

Séances d’information

C’est également au printemps que nous avons commencé à faire des séances d’information afin de renseigner à qui le voulait, ce qu’était une monnaie locale, où en était le projet à Québec et inviter à participer. À vouloir être intégrateur, cela peut parfois provoquer la stagnation, nous nous sommes vite aperçus qu’à vouloir trop vite intégrer de nouvelles personnes, nous répétions souvent les mêmes points. Donc en faisant une réunion d’information afin d’intégrer le groupe, nous nous assurons que tout le monde entre avec toutes les informations disponibles dès le départ. Nous en faisons actuellement une par mois, une quinzaine de personnes sont présentes à chaque fois.

Constitution d’un OBNL

C’est officiellement le 11 août 2016 qu’est né l’organisme à but non lucratif: Monnaie locale complémentaire Québec. Sa mission sera de mettre en place une monnaie locale dans la ville de Québec et sa région, mais aussi de faire de l’éducation populaire sur l’échange, la monnaie, et d’encourager les initiatives locales ayant les mêmes valeurs. Nous avons travaillé durant l’été afin d’écrire les objets que nous avons déposés au registraire des entreprises, nous les avons calqués sur la charte que nous écrivions.

Le 8 novembre 2016, ce fut l’assemblée constituante de l’organisme, nous avons pu élire un premier conseil d’administration, mais aussi entériner les règlements généraux que nous écrivions depuis le mois de septembre. Nous pouvons dorénavant officiellement accueillir de nouveaux membres, que ce soit des citoyens ou des prestataires. C’est important pour nous d’avoir du monde, car la construction d’un projet social comme celui-ci ne peut se faire à quelques-uns dans un coin qui soumettront le projet à la collectivité, il faut que celui-ci soit porté par la collectivité pour elle-même, sinon cela n’a pas de sens.

La monnaie s’appellera le BLÉ

monnaie locale quebecAprès un appel à tous sur internet et une soirée au Tam Tam café, nous avons eu une quarantaine de noms proposés pour n’en sélectionner que 5 au terme de la soirée. Suite à celle-ci nous avons fait un vote sur internet durant un mois pour sélectionner le nom de la monnaie locale. Avec environ 500 votes, la monnaie locale de Québec s’appellera le BLÉ: Le Billet Local d’Échange.

Le travail qui nous attend

Nous en sommes encore à l’étape du début: informer et renseigner sur ce qu’est la monnaie locale. C’est un point important afin de fédérer un maximum de personnes et d’entreprises à participer à ce projet collectif. À côté de cela, étant maintenant un organisme officiel, nous avons maintenant la possibilité d’avoir des membres; le but est d’avoir un maximum de membres qui pourront travailler ensemble à construire le projet.

may-13Après les valeurs et les règlements légaux, c’est maintenant dans le technique de la monnaie et le concret de l’organisation que nous avons à travailler.  C’est encore plusieurs mois avant de voir le premier BLÉ imprimé, mais c’est beaucoup d’apprentissage et de moments collectifs en perspective. Une monnaie locale n’est pas seulement un projet économique, c’est également une construction démocratique. Une réappropriation citoyenne d’un outil, d’une manière de fonctionner ensemble. C’est une démarche qui se veut lente, mais qui a cette vitesse nécessaire pour inclure le maximum de monde et comprendre chaque pas que nous faisons.

Laurent Metais, membre de Monnaie locale complémentaire Québec

2 Comments

  1. Bonjour
    À propos du nom BLÉ, l’article donne la signification suivante : billet d’échange local. Ce ne serait pas plutôt billet local d’échange?

    Comment devenir membre de l’OBNL?

    • vous avez bien raisons, une coquille de pensée, merci! Pour devenir membre de l’OBNL, il faut assister à une réunion d’information. Elles se tiennent actuellement le 3è jeudi du mois à 19h.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*