Une approche équitable et juste

Les monnaies locales n’alimentent pas le circuit financier spéculatif mondial, car elles circulent sur un territoire délimité. Personne n’a intérêt à la stocker, car elle perd périodiquement de sa valeur (on dit qu’elle est « fondante »). En un mot, il faut la faire circuler!

Une action écologique et économique

Les monnaies locales encouragent l’achat de biens et de services produits localement et valables localement. Les bénéfices de l’activité économique enrichissent la communauté. Une part moins importante est ainsi consacrée hors de la communauté et vers d’autres parties du pays ou du monde. Ce faisant, l’activité des professionnels et les achats des clients font plus de sens. Grâce à une consommation vers un réseau labellisé « éthique », on encourage un réseau de producteurs, de commerçants, d’associations qui ont signé une charte sur des critères écologiques, sociaux ou humains. Elles permettent d’ancrer véritablement l’économie sur son territoire.

Un acte citoyen, social et démocratique

Les monnaies locales permettent une réappropriation citoyenne de l’usage de la monnaie. Un mouvement de citoyens se lance dans la création monétaire : impression des billets, change, garantie des dépôts… tout cela d’une façon démocratique! Cette expertise permet de pallier quelque peu les conséquences dramatiques d’un éventuel effondrement du système financier… Elles permettent aussi de recréer du lien au sein du réseau des utilisateurs, d’assurer un sentiment de confiance et de souder une communauté autour de ce système d’échange commun.

Un circuit court et à échelle humaine

Les monnaies locales circulent généralement beaucoup plus rapidement que les monnaies nationales. La même quantité de monnaie en circulation est donc employée davantage de fois et entraîne une activité économique globale beaucoup plus importante. Elles redynamisent l’économie locale par une économie circulaire.

Un pouvoir de création et d’entrepreneuriat

La société n’utilise qu’une faible part de ses ressources et de ses opportunités. Chaque citoyen possède des connaissances, qui demeurent sous-employées. Ces gens ont des aptitudes et du temps qui peuvent être utilisés de manière productive.

Bref, les monnaies complémentaires s’avèrent un moyen créatif de révéler un potentiel social inexploité.